Classique. Francesco Landini. Fior di dolceça (Zig-Zag Territoires/Musicora)

D'emblée, on est captivé par les voix de l'Ensemble Micrologus qui brodent un subtil entrelacs polyphonique dans les ballate de Francesco Landini. Nous sommes dans le Trecento italien, période de renouveau culturel qui vit fleurir l'Ars Nova. A la fois complexe et immédiate, cette musique aux inflexions douces-amères s'écoute avec un plaisir intense. Les instruments (luth, harpe, rebec, orgue portatif) jouent tantôt seuls, tantôt accompagnent les voix. Ils se distinguent par leurs sonorités cristallines et frottées, et génèrent une atmosphère envoûtante.