Franco Moretti

Atlas du roman européen 1800-1900

Seuil, coll. La Couleur des idées, 238 p.

Professeur de littérature comparée à Columbia, Franco Moretti se veut un traceur de pistes. Ses hypothèses percutantes jettent un regard neuf sur le phénomène du roman. Une centaine de cartes spatiales de la littérature cherchent à démontrer que «la géographie réussit à engendrer le roman moderne». Et qu'il y a solidarité entre l'expansion du genre romanesque et la conception des Etats-nations. Moretti enquête d'abord sur «l'espace dans la littérature», à savoir la localisation des intrigues romanesques – partie peu systématique et décevante. Ensuite, il observe «la littérature dans l'espace», à savoir la diffusion concrète du roman européen dans les bibliothèques, ainsi que son taux de pénétration du centre à la périphérie des pays concernés. En repérant la circulation des traductions, du Don Quichotte aux Buddenbrook, il note la naissance et l'homogénéisation au XIXe siècle d'un marché littéraire européen, où le roman français impose ses standards jusqu'à les exporter au Brésil et en Afrique. Même s'il rapporte trop directement l'évolution des formes au marché du roman, ce livre ouvre des axes de recherche originaux.