Un album comme une pulsation. Sur leur nouvel enregistrement, les Young Gods reprennent In C, une pièce écrite par le compositeur américain Terry Riley en 1964. Un album ne comportant qu’un seul morceau, pour un trip d’une heure aux confins des musiques contemporaines et ambient. Le résultat – The Young Gods Play Terry Riley «In C» (Two Gentlemen) – est sidérant, mais pouvait-il en être autrement de la part d’un groupe qui depuis 1985 s’est posé en défricheur et expérimentateur, passant d’une relecture de Kurt Weill à un concert célébrant Woodstock, d’un projet acoustique avec le quatuor à cordes Barbouze de chez Fior à une plongée anthropologique au cœur de l’Amazonie. Cofondateur et seul membre permanent du groupe depuis ses débuts, Franz Treichler dévoile sa galaxie personnelle.