Après la magnifique épopée des neuf Symphonies de Beethoven sur une semaine, Joshua Weilerstein et l’Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) rempilaient mercredi soir avec un concert à la Salle Métropole. Fidèle à son habitude, le chef américain a pris la parole pour accueillir le public à ce premier concert d’abonnement «officiel» de la saison et contextualiser les œuvres. Et comme pour la série Beethoven, une partie des musiciens étaient masqués face à un public masqué…

En l’absence du Norvégien Truls Mork, c’est la sœur aînée de Joshua, Alisa Weilerstein, 38 ans, qui s’est emparée du Concerto pour violoncelle no 1 de Chostakovitch. Et quelle ardeur dans son jeu! On a ici une conception très sanguine, à bras-le-corps. Chostakovitch requiert une certaine rudesse: le premier mouvement produit tout son effet avec ses rythmes obstinés.