L’un foule les scènes depuis deux décennies, l’autre gère ce qui se trame en coulisses. Frédéric Recrosio et Marion Houriet, l’humoriste valaisan et la coordinatrice culturelle vaudoise, forment une paire complice et complémentaire. Voilà six ans que le duo collaborait, sur le projet Ma Revue à nous, lorsqu’il a été choisi pour prendre la tête du Théâtre Boulimie de Lausanne suite au départ des codirecteurs Frédéric Gérard et Kaya Güner. Une institution unique en son genre, fondée en 1970 par les comédiens Lova Golovtchiner et Martine Jeanneret, entièrement dédiée à l’humour et financée par la municipalité.

Nommés en février 2020, Frédéric Recrosio et Marion Houriet avaient tout juste eu le temps d’esquisser leur menu avant que le covid ne fasse baisser le rideau place Arlaud. Le théâtre a enfin rouvert ses portes et dévoilé son nouvel espace bar bleu canard en avril, et lancé mardi l’un de ses rendez-vous phares: Les gens meurent, création signée du quintette Yann Marguet, Blaise Bersinger, Valérie Paccaud, Yacine et Julien Doquin de Saint-Preux – initiée par le tandem, qui a fin nez.