Bâti en athlète, chaussé de mocassins et coiffé d’une coquette plume, ignorant la peur mais plus gaffeur que Hiawatha, cet avatar souriant du bon sauvage a le puma pour totem et hante les forêts du Nord-Est américain. Il s’appelle Oumpah-Pah, de la tribu des Shavashavah.

Sa vie prend un tournant inattendu lorsqu’il tombe sur Hubert de la Pâte Feuilletée, sujet de sa Majesté le Roy de France, débarqué ivre de gloire et l’épée au poing sur le Nouveau Continent. D’un coup de tomahawk, Oumpah-Pah calme le mirliflore. Au moment de le scalper, l’impavide guerrier prend peur car une perruque poudrée lui reste entre les mains révélant une seconde chevelure dessous. Ce paradoxe capillaire vaut à Hubert le nom de Double-Scalp. Il devient l’ami du farouche Shavashavah.

Engueulades et pirates

Imaginées en 1958 par René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), Les Aventures d’Oumpah-Pah connaissent cinq épisodes narrant un affrontement avec la tribu des Pieds-Plats, une traversée de l’Atlantique, un complot déjoué en France et une drôle de guerre dans la Prairie entre les armées française et prussienne. N’atteignant que la 11e place dans le référendum des lecteurs du Journal de Tintin, la série passe à la trappe en 1962. Elle n’aurait sans doute pas survécu longtemps, car ses auteurs sont débordés par le succès croissant d’Astérix. «Oumpah-Pah était un énorme enfant, pour qui la discussion se limitait à un coup sur la tête; avec Astérix, je voulais un personnage plus malin», expliquait Goscinny.

Cette relecture fantaisiste du Dernier des Mohicans, aujourd’hui un peu oubliée, préfigure Astérix avec son village indien, son chef ombrageux (Gros Bison), ses engueulades, voire ses pirates. Le charme d’Oumpah-Pah est intact, entre comique de situation (où a-t-on bien pu enterrer la hache de guerre?), sens du grotesque, efficacité graphique et onomastique délirante (Crapaud-Haineux, N’a-Qu’une Dent, le sorcier Y Pleuh…).


Les Aventures complètes d’Oumpah-Pah, de Goscinny et Uderzo. Editions Le Lombard, 152 p.


Nos précédentes suggestions