got

«Game of Thrones», le feu d’une décennie

Lancée en 2011, la série revient dimanche pour une huitième et ultime saison. Elle a raconté la fureur du monde autant que l’évolution de la culture populaire

Succès planétaire, la série Game of Thrones revient pour une huitième et ultime saison dès le dimanche 14 avril, le lundi en Europe. Nous consacrons une série d'articles à ses derniers flamboiements.

Lire aussi

Qui montera sur le trône – si tant est que quelqu’un y monte? Encore six épisodes, à partir de dimanche soir, dans la nuit de dimanche à lundi en Europe, et la fiction la plus populaire de ces dernières années trouvera son terme. Huit années d’émotions collectives, d’effrois sur canapé, de hauts cris face à l’impitoyable brutalité de ce monde de Westeros.

Game of Thrones a exercé une fascination finalement surprenante pour une énième saga de médiéval fantastique. Outre, bien sûr, les qualités propres, scénarios, réalisation, acteurs et tous les autres ingrédients, sans doute la série inspirée de George R. R. Martin a-t-elle révélé, grâce à la puissance acide du conte cruel, quelques lignes de force d’une décennie qui n’a pas manqué de cliffhangers dans la vraie vie. Trois brèves hypothèses.