Séries

«Game of Thrones»: les médias en font-ils trop?

Pour la huitième et ultime saison, la couverture média de la série est d'une envergure rare. Les critiques à ce sujet sont certes légitimes, mais certaines rappellent d'anciens réflexes, bien anciens, contre la culture populaire

Le sujet anime ces temps discussions entre amis, papotages à la cafétéria et réseaux: pour la huitième est ultime saison de Game of Thrones, les médias arrosent leur public d’un déluge de feu. On ne compte plus les articles, émissions, hors séries – dont celui du Temps et de Lire –, sans compter les opérations de marques et les démarches spontanées, comme les visionnements en entreprise ou sur les campus.

Les sorties du placard

Trop-plein? Certains s’en plaignent. Il y aurait matraquage des foules à coups de hache nordiste. La sortie du placard de ceux qui ne regardent pas la série devient acte militant. Chloé, ma nièce, relaie un mot sur Facebook affirmant avec force «je n’ai jamais regardé un épisode de Game of Thrones». «OUF!!!!», répond un contact, «je ne me sens plus seul». Libération de la parole. A Westeros, la guerre va faire rage, dans le monde banal, les crispations croissent.