Et dire que ce 11 Septembre 2001 a failli nous échapper! A Genève, au Tamco, cette officine faite pour l’aventure, Pierre Dubey monte la pièce du plus juvénile de nos auteurs, Michel Vinaver, 95 ans. Sur une musique infernale, celle d’une course-poursuite dans les avenues de Manhattan – formidable composition du Lausannois de New York Marc Wagnon – la chute des tours se rejoue comme dans un tableau cubiste. En 49 minutes, 39 secondes et trois centièmes, durée exacte de la bande-son, une idée de l’Amérique s’effondre et un idéal de théâtre s’affirme. Sur le gradin, on est saisi par la beauté du geste, une façon d’honorer le texte, d’en traduire l’hétérogénéité, d’en servir l’intelligence.