Photographie

A Genève, le choc des images

La 2e édition de No’Photo investit aussi bien l’espace public que des lieux fermés

«Genève se rêve en ville de photographie», titrait Le Temps à l’automne 2017, lorsque la ville lançait, sous l’appellation No’Photo, sa première nuit dédiée au huitième art. L’ambitieuse politique culturelle de la cité en matière d’arts visuels se concrétise cette année avec la deuxième édition de No’Photo, qui devient officiellement la Biennale de la photographie. Inaugurée samedi dernier, celle-ci se déroule en tant que telle jusqu’au 5 octobre, mais plusieurs expositions resteront visibles au-delà de cette date.

Notre article de 2017: Genève se rêve en ville de photographie