Emouvant comme une révérence, après un ballet en noir et blanc. Dans sept mois à peine, Anne Davier et Cindy Van Acker verrouilleront pour la dernière fois la porte de la Salle des Eaux-Vives à Genève. C’est loin, dites-vous? C’est demain, pardi!

Lire aussi: Genève s’offre un théâtre pour la danse