Valeur sûre de la photographie suisse, François Schaer publie Terriens. Ses terriens, ce sont les paysans genevois. Genevois? Le canton possède aussi une campagne, une agriculture, des élevages. Montrer ces gens qui travaillent la terre, ici, dans une époque qui s’interroge sur sa relation à l’environnement est devenu une nécessité. D’autant plus dans un monde ultra-urbain qui ignore presque tout de la façon dont est produite sa nourriture. Beaucoup découvriront un univers insolite.

Au départ, il y a une commande du canton de Genève pour mieux faire connaître ces métiers, au-delà des clichés. François Schaer est prié de «privilégier la vérité aux artifices». Le résultat d’un an et demi de déambulation dans 25 exploitations peut surprendre: dans l’agriculture de 2019, il y a beaucoup de tuyaux, de béton, de serres, de mécanique, d’inox, de technologie, d’hygiène, d’atmosphères cliniques.