Un spectacle aimant. C’est un genre en soi et il est rare, c’est dire s’il est précieux. Au Théâtre du Grütli à Genève, avant le Théâtre Benno Besson à Yverdon, Manon Krüttli et Céline Nidegger offrent cela, un lieu à part où tout est vrai parce que tout est faux, où quatre comédiennes espiègles sondent le vertige du métier de jouer et de vivre, où on suit le courant d’un texte en forme de vases communicants, une enquête poétique somptueuse signée de l’écrivain français Guillaume Poix. L’escapade, qui digresse du côté d’Hollywood et du très chic Fouquet’s à Paris, un soir de cérémonie des Césars, porte le beau nom de Miss None. Elle vous emporte.