Ce mercredi 2 mars, Georges Nivat n’a pas hésité. Quand le maire d’Annemasse lui a demandé de participer à un rassemblement de soutien au peuple ukrainien, il a dit oui. Devant la foule, sur le parvis de la mairie, il a prononcé au micro ces mots qui sont devenus sa devise: «Pour votre et notre liberté!» Puis il a lu en ukrainien un poème du grand poète Vasyl Stus, dissident mort au goulag en 1985.