«Adieu veau, vache, cochon, couvée.» Jean de Lafontaine, qui a su voir dans les animaux leurs esprits éclairés, a popularisé cette expression exprimant la désillusion. A Gimel, commune vaudoise où l’école-atelier Shanju s’est installée en 2017, on a envie de répondre «Bienvenue veau, vache, cochon, couvée!» Car, dans ce grand domaine où cohabitent en toute équité chiens, chat, chèvres, bouc, cochons, ânes, chevaux et humains, souffle un air de demain.