C’est un collectif à la géométrie tout aussi variable que les directions que peut prendre sa musique. Ce qui reste toutefois constant dans les préoccupations du noyau de Gnod (Paddy Shine, Chris Haslam, Marlene Ribeiro et Neil Francis, tous issus de Manchester), c’est la puissance de cette formation, un son massif, hypnotique, ondoyant, typique de la froideur d’un psychédélisme britannique qu’ils cultivent d’ailleurs également par les productions d’autres musiciens (Raikes Parade, Michael O’Neill, Punctum, etc) sur Tesla Tapes, le label qu’ils ont fondé.

Tour à tour tectoniques, faites de lents déplacements de basses et de voix atones, puis décollant vers des rythmiques anguleuses, presque stroboscopiques, les improvisations de Gnod sont autant de kidnappings. Pour s’y préparer, on peut se référer à leur monumental «Inifinity Machines» (Rocket Recordings, 2015 – près de deux heures de transe non-stop) ou à leur très récent «Mirror» (toujours chez Rocket), dans lequel on découvrira quelques réminiscences de Swans ou Public Image Limited. Une inoubliable expérience de volcanologie sonore.


Cave 12. Rue de la prairie 4, Genève. Dimanche 24 avril à 21h. Rens. www.cave12.org