Certains films, comme Pirates des Caraïbes, deviennent des attractions de foire. D’autres, plus rares, connaissent des mutations stimulantes: Le Livre d’image s’est montré dans l’intimité d’un «salon indien» au Théâtre Vidy-Lausanne et déployé au Théâtre Nanterre-Amandiers. Il investit à présent le château de Nyon avec une installation réfléchissant les mystères du cinéma, de la réalité et de sa représentation.

Lire aussi: Une soirée chez oncle Godard