Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

jazz

Gordon Goodwin, «That’s How We Roll»

(Telarc/Musikvertrieb) Laissons parler le casting: on n’enrôle pas des Marcus Miller, Eric Marienthal, Wayne Bergeron ou Take 6 comme piliers ordinaires, ou artistes invités, d’un Big Phat Band au nom juteux pour bricoler un remake neurasthénique de «Birth of the Cool»...

Genre: jazz
Qui ? Gordon Goodwin
Titre: That’s How We Roll
Chez qui ? (Telarc/Musikvertrieb)

Laissons parler le casting: on n’enrôle pas des Marcus Miller, Eric Marienthal, Wayne Bergeron ou Take 6 comme piliers ordinaires, ou artistes invités, d’un Big Phat Band au nom juteux pour bricoler un remake neurasthénique de Birth of the Cool. Depuis 2002, le pianiste, saxophoniste et compositeur tout-terrain Gordon Goodwin est entré en big band comme d’autres en religion, avec une ferveur qui déplace les montagnes. Pas de place pour le doute dans son credo: on ne big bande bien qu’armé de certitudes, et les siennes sont contagieuses. Fougue incendiaire, mise en place millimétrée, écriture riche mais aérée: on pense aux bolides pilotés sourire aux lèvres par feu Louie Bellson.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps