Présidé par Juliette Binoche, le jury de la 69e Berlinale a décerné samedi dernier son Grand Prix à Grâce à Dieu. Sans surprise, François Ozon a dédié la première récompense majeure de sa carrière aux victimes d’abus sexuels, expliquant que son film «essaie de briser le silence sur un problème qui existe dans beaucoup d’institutions».