Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

World

Graceland, Paul Simon

Le début de la world. Paul Simon, qui a lui aussi mis un pied en Jamaïque, part ici du côté de l’Afrique du Sud. Il n’est pas anodin d’enregistrer à ce moment précis des complaintes aux vocalises cousues main sur le champ de bataille raciale qu’est Pretoria. Paul Simon raffole des voix. Dans Graceland, il arbore ses chœurs d’église noire, sa faconde folkeuse, quelque chose d’un humanisme naissant où la bonne musique mondialisée a aussi quelque chose de politique. Sans Garfunkel, Simon n’oublie ni le rock’n’roll, ni le zydeco; il fabrique une poésie venimeuse («Diamonds on the Soles of Her Shoes»), le standard pop des années 80. Dont la traque du son parfait n’est pas étrangère.

Le début de la world. Paul Simon, qui a lui aussi mis un pied en Jamaïque, part ici du côté de l’Afrique du Sud. Il n’est pas anodin d’enregistrer à ce moment précis des complaintes aux vocalises cousues main sur le champ de bataille raciale qu’est Pretoria. Paul Simon raffole des voix. Dans Graceland, il arbore ses chœurs d’église noire, sa faconde folkeuse, quelque chose d’un humanisme naissant où la bonne musique mondialisée a aussi quelque chose de politique. Sans Garfunkel, Simon n’oublie ni le rock’n’roll, ni le zydeco; il fabrique une poésie venimeuse («Diamonds on the Soles of Her Shoes»), le standard pop des années 80. Dont la traque du son parfait n’est pas étrangère.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Comment faire peur au cinéma?

Du «Voyage sur la Lune» à «La nonne» en passant par le «Projet blair witch»: comment le film d'épouvante est-il né et comment ses codes ont-ils évolué au fil du temps? Décryptage en images

Comment faire peur au cinéma?

n/a