Le dessinateur de bande dessinée américain Chris Ware a obtenu mercredi le Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2021. La récompense est décernée malgré l’annulation des événements publics du célèbre Festival international de la BD.

L’auteur de Jimmy Corrigan et Rusty Brown, 53 ans, voit couronnée l’ensemble d’une carrière où il a affirmé un style immédiatement reconnaissable. Maître incontesté du «comic strip» américain, Chris Ware, 53 ans, était voué à recevoir ce prix un jour. Il avait été finaliste les trois années précédentes. Angoulême avait consacré meilleur album de l’année en 2003 son Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth, d’inspiration autobiographique.

Lire aussi: Chris Ware, à la recherche du temps suspendu

Le nom du lauréat, qui succède au Français Emmanuel Guibert, a été annoncé par un simple communiqué, sans cérémonie de remise du prix. Le Festival organisé d’habitude en janvier dans le sud-ouest de la France n’a pas pu accueillir de public cet hiver en raison de l’épidémie de Covid-19 et de l’interdiction des rassemblements. Il avait donc repoussé ce Grand Prix en juin, en espérant des conditions plus favorables.

Les détails de la vie ordinaire

Chris Ware est l’auteur d’une œuvre très riche, pas entièrement traduite en français.

Il est connu des bédéphiles pour son attention au détail le plus infime de vies ordinaires. Il s’y attèle par un dessin minimaliste et précis, aux angles doux et aux couleurs unies, où les personnages prennent des formes rondes rassurantes.

Ses histoires, dans une ambiance mélancolique voire cafardeuse, mais éclairées par des traits d’humour, évoquent l’angoisse face à la solitude contemporaine, les faux-semblants de la prospérité ou les ravages du temps. Le rythme lent et la complexité de certaines planches font qu’elles ne plaisent pas à tous les publics.

Le Festival d’Angoulême prévoit de revenir en 2022 à son format classique, avec une 49e édition du 27 au 30 janvier.