classique

Grieg, Bartók, Strauss: «Sonates pour violon et piano»

(EMI Classics/EMI) Dans la cohorte des jeunes femmes violonistes, Vilde Frang est à suivre…

Genre: classique
Qui ? Grieg, Bartók, Strauss
Titre: Sonates pour violon et piano
Chez qui ? (EMI Classics/EMI)

Dans la cohorte des jeunes femmes violonistes, Vilde Frang est à suivre. Cette artiste norvégienne possède une fraîcheur qui fait mouche dans la 1re Sonate Op. 8 de Grieg, au lyrisme envoûtant, aux accents fiers et espiègles. La Sonate pour violon de Strauss lui vaut de déployer un beau legato, un son goûteux et fruité qui siéent à cette œuvre de jeunesse. Son partenaire Michael Lifits est très bon – quoique son piano sonne un peu sec. La Sonate pour violon seul de Bartók, si difficile, n’effraie aucunement Vilde Frang, qui la prend à bras-le-corps. Le son est âpre mais jamais laid, il y a des élans qui impressionnent, un vrai sens de la construction. On sent qu’elle est à l’aise chez Bartók dont elle maîtrise les effets sonores (jeu martelé, pizzicatos, etc.). Il y a dans ce violon une belle chair, qu’elle épanouira sans doute encore davantage.

Publicité