Il y a des réalités qu’il faut parfois savoir ignorer. Si l’actualité du Brexit et le variant anglais du coronavirus devaient impacter le Menuhin Gstaad Festival, il n’y aurait pas de thématique londonienne à l’horizon 2021. Mais voilà, l’optimisme, les concours de circonstances et la volonté de conserver à tout prix une saison en public «comme avant» ont eu raison du découragement ambiant. Après Vienne, dont la déclinaison musicale a été arrêtée en plein vol l’an passé, Christoph Müller et son conseil de fondation ont maintenu le sujet prévu cet été: Londres. C’est donc entre Buckingham Palace et le Tower Bridge que le prochain périple citadin s’organisera.