L’affiche annonçait une folle valse: 66 concerts, virevoltant de juillet à septembre, sur le thème de Vienne et de Beethoven dont on fête cette année le 250e anniversaire. Mais comme de nombreux rendez-vous estivaux, le Gstaad Menuhin Festival a dû annuler son édition 2020, et imaginer une autre solution. «Au départ, la priorité a été de sauver notre organisation sur le plan financier, explique Christoph Müller, directeur artistique. Lorsqu’on a réussi à trouver un terrain d’entente avec le canton de Berne, il nous a semblé important d’entretenir la flamme du festival.»

Ce dernier a donc, durant le mois d’août, sa version «pop-up», une série de récitals en petit comité (250 places au lieu de 700), filmés depuis l’église de Saanen et proposés en direct et gratuitement sur la plateforme digitale du festival. «Au-delà des vidéos des années précédentes, nous voulions produire quelque chose de nouveau afin de garder le contact avec le public et lui donner envie de revenir», précise Christoph Müller.

Concours d’étoiles

Devant la caméra, des artistes résidant en Suisse qui entretiennent un lien particulier avec le Gstaad Menuhin. Sir András Schiff, directeur de la Piano Academy du festival, qui a lancé les festivités le 4 août dernier, mais aussi la violoniste Patricia Kopatchinskaja, invitée régulière de la station. Le 15 août, elle proposera, aux côtés du pianiste Joonas Ahonen, un programme contrasté entre pièces d’Anton Webern et sonates de Beethoven – concert diffusé sur Espace 2 le 28 août. Car le grand compositeur reste à l’honneur. La veille, le ténor allemand Daniel Behle présentera une collection de ses lieder, rarement joués car méconnus, dont An die Ferne Geliebte, un cycle de six «épisodes» se répondant comme un seul et même conte.

Et parce que le festival souhaite soutenir les talents émergents, cinq «jeunes étoiles» investiront aussi les églises de Rougemont et de Gsteig. Avec un concours à la clé: les internautes pourront visionner ces performances d’ici fin septembre et voter pour leur préférée. Le gagnant se produira dans le cadre du festival officiel l’an prochain.

L’avenir, Christoph Müller y songe déjà, «à la façon dont nous nous adapterons aux mesures sanitaires, à la distanciation, sans doute en proposant un programme plus court». De nouvelles formules à inventer donc, à l’image des balades musicales menées par deux quatuors à cordes de l’International Menuhin Music Academy les 22 et 29 août, qui clôtureront le Pop-up en personne, mais en plein air.


Gstaad Pop-up Festival. Concerts en streaming jusqu’au 21 août sur www.gstaaddigitalfestival.ch