Série

«La Guerre des mondes», une série implacable

Le créateur de «Misfits» adapte le roman de H. G. Wells de nos jours, entre la France et l’Angleterre. Une histoire de survie lente et dure montrée par Canal+

Les envahisseurs extraterrestres sont des révélateurs. En 1898, quand H. G. Wells écrit La Guerre des mondes, il a en tête la force ravageuse des puissances occidentales et coloniales. Dans les années 1950, le roman inspire des variations à forte coloration de guerre froide. En 2005, le film de Steven Spielberg, l’un de ses plus sombres, lui permet de revenir à ses obsessions paternelles tout en illustrant la hantise post-11 septembre 2001, la peur de l’agression totale et permanente.

Que dit de notre époque la nouvelle Guerre des mondes, commandée par Canal+ et Fox, écrite par l’Anglais Howard Overman (Les Arnaqueurs VIP, Misfits) – l’une des deux nouvelles Guerre des mondes, en fait, puisqu’une autre adaptation en trois parties déboule dimanche 17 novembre sur la BBC? De toute évidence, sa dureté. Ces huit épisodes sont sans grande pitié pour leurs personnages comme pour les spectateurs.