Genre: jazz
Qui ? Rodolphe Raffalli Quartet
Titre: Live ’96
Chez qui ? (Frémeaux/Musicora)

Où l’on voit que l’absence de prétention n’entraîne pas la chute dans le prosaïsme. Typique autodidacte qui compense certaines carences techniques par son enthousiasme et la touchante honnêteté de son jeu, Rodolphe Raffalli promène sa six-cordes là où son instinct le mène: chez Django bien sûr, choc de son jeune âge, mais aussi dans les folklores du monde, latin en particulier, chez Aznavour, ou chez ce Brassens auquel il consacrera cinq ans plus tard (nous sommes en 1996) un disque largement plébiscité. Qu’il accélère le tempo des «Copains d’abord», qu’il expose un «Them There Eyes» aux harmoniques bousculées, qu’il s’égare un peu «Sous le ciel de Paris» ou qu’il se lâche dans des «Yeux noirs» à l’éclat retrouvé, Raffalli, sans affoler la boussole, touche juste.