Le Britannique spécialiste de Renoir, bien connu des Genevois pour avoir passé dix-huit ans à la concurrence, occupera les postes de vice-président pour l'Europe et responsable pour la Suisse de la peinture des XIXe et XXe siècles. «Mettre en évidence les différences entre Sotheby's et Christie's n'a pas vraiment de sens»: Guy Jennings en sait quelque chose puisqu'il étudia l'histoire et l'histoire de l'art au Trinity College d'Oxford.

«Au fond les deux maisons font le même métier sur un même marché, avec à 95% la même clientèle», lance-t-il sur le ton de la boutade. Mais alors, pourquoi avoir changé, pour retrouver la même chose? D'une part, Guy Jennings ne sera plus vice-président pour la Suisse, comme il l'était chez Christie's. D'autre part, il se consacrera davantage à sa spécialité, à l'échelon européen. «Le président pour l'Europe, Henry Wyndham, est un ami de longue date qui m'a encouragé à rejoindre Sotheby's, à l'époque où Simon de Pury quittait le groupe.» En outre, il ne semble pas trop convaincu par la réforme du département de la Peinture qu'introduisit Christie's peu de temps avant son départ.

Cet homme pragmatique de 41 ans a mis à profit son année sabbatique – congé prévu par les clauses de non-concurrence entre les deux maisons – pour parcourir les musées, lire et se replonger dans les études.

Guy Jennings s'est notamment distingué, dans sa période Christie's, par la vente de Schloss Kammer am Attersee II de Gustav Klimt, pour la somme de 14,5 millions de livres sterling. Compte tenu de ses talents reconnus de commissaire-priseur, d'expert et de business getter, Guy Jennings devrait jouer un rôle majeur dans la future stratégie de Sotheby's, qui entend se développer dans toute l'Europe et en particulier à l'Est.

Le seul doute qui pouvait subsister en apprenant presque simultanément l'arrivée de Guy Jennings et le départ en congé sabbatique de David Bennett, président pour la Suisse, s'évapore quand on les voit ensemble. Les deux amis collaboreront même pendant les six mois d'absence de David Bennett, période durant laquelle il terminera la rédaction d'un ouvrage de philosophie. Le spécialiste de la joaillerie tiendra le marteau en mai, pour les grandes ventes genevoises, puis retournera à la philo.