CLASSIQUE. «The Ligeti Project» numéro 4: trente-cinq ans d'évolution d'un jeune homme de 80 ans, grand maître des galaxies sonores. Du Requiem visionnaire et halluciné de 1965, au récent Hamburg Concerto pour cor solo (avec quatre cors naturels dans l'orchestre), d'une allégresse cynégétique, en passant par Ramifications où 12 cordes explorent les micro-intervalles, et par le Double Concerto pour flûte et hautbois (Holliger bien sûr!) qui tisse un univers arachnéen d'une prenante poésie sonore.