Quoi de mieux qu’un spectacle incluant le public dans un festival en plein air, gratuit et basé sur la convivialité? Le Hamlet des Batteurs de pavé était destiné à rencontrer le festival lausannois de la Cité et, mercredi, comme sans doute mardi et jeudi, la rencontre fut faste. Imaginez, un récit de Hamlet simplifié et cadencé dont les personnages sont joués par des spectateurs, enfants-adultes, qui mettent un soin et une joie rares à incarner le carnage shakespearien.

Bien sûr, la chose serait impossible sans l’incroyable faconde de Manu Moser, programmateur de La Plage des six pompes, à La Chaux-de-Fonds, et seul individu en Suisse romande qui parle plus vite que sa bouche. Avec son acolyte qui lui sert de souffre-douleur autant que d’assistant – quel talent pour les accessoires! –, Manu Moser déroule son récit truffé d’allusions à l’actualité avec l’aisance d’un rhéteur de cabaret.

Volontaires dans l’audience

C’est déjà savoureux, mais l’astuce vient après. Pour incarner Hamlet, Ophélie, Laerte, etc., les deux drôles puisent des volontaires dans l’audience et leur demandent des actions simples et des jingles identificatoires. L’idée est savoureuse, efficace et le public, hilare, est conquis du début à la fin. Shakespeare ainsi, c’est une réjouissance garantie.