Haute définition pour volutes de haut vol

Une quatrième saison de «Mad Men», tout aussi classieuse que les précédentes

Mad Men. Saison 4, c offret 4 DVD ou Blu-ray, Metropolitan. Env. 70 fr.

Déjà quatre volets de la série la plus classieuse du moment. Hommes en chute presque libre, comme dans le générique, et femmes qui affirment leur voix; la fiction de Matthew Weiner continue de faire des étincelles, par sa distribution parfaite, sa précision dans la description de ces drôles d’années 1960, et l’habilité des auteurs. Outre quelques agréables détours le temps d’un épisode, la quatrième saison ­relance d’ailleurs le mystère autour de Don Draper, ce secret qui menace à tout instant de remonter à la surface… Pour une offrande – de dernière minute: le coffret est annoncé pour le 19 décembre –, les généreux donateurs ont l’embarras du choix: compléter la collection de leurs amis avec ce volume ou initier une connaissance dès la première saison, publiée en Blu-ray. Les volutes de Mad Men le valent bien.

Toge rouge et noires intrigues

Les Borgia version 1977 et TV publique

Les Borgia ou Le Sang doré, c offret 2 DVD, Koba. Env. 24 fr.

La sulfureuse dynastie du XVe siècle constitue une bête de TV: il n’a pas fallu attendre 2011, année du lancement de deux séries concurrentes, pour que les frasques de Lucrèce et ses proches enflamment le petit écran. Voici donc un cadeau patrimonial. La première variation de la TV française, en 1977, avec Jean-Claude Bouillon, la belle Maureen Kerwin et Julien Guiomar, omniprésent à cette époque. La semaine prochaine, nous y reviendrons, dans ces colonnes, avec une comparaison de la vénérable ancêtre et de sa descendante montrée par Canal +. Bien sûr, l’imagerie a un brin vieilli et, dans sa toge des années 1970, le pape Borgia a l’air d’un Père Noël. C’est au moins de saison… Et puis, le coffret offre un aperçu d’un moment de la TV publique, lorsqu’elle s’encanaillait avec ces intrigues empoisonnées, sous couvert de fresque historique. On peut toujours ajouter à ce cadeau-souvenir le coffret de la version Canal +, millésime 2011, qui vient de paraître.

La valse des planètes

Le système solaire intelligemment enseigné par la BBC

Les Merveilles du système solaire, c offret 2 DVD ou Blu-ray,BBC/Koba. Env. 25 fr. en DVD, 30 fr. en Blu-ray

La BBC a le chic pour ces sorties de fin d’année, offrant tout ce qu’il faut de beauté visuelle, d’intelligence de la construction, et de plaisante pédagogie. Série de cinq chapitres thématiques, cette production récente aborde entre autres «l’empire» du Soleil, situant la place de l’astre central du système, ainsi que l’importance de l’eau, les atmosphères, la vie et le déclin des objets célestes, pour finir sur la lancinante question d’une vie ailleurs. Physicien qui sait transmettre sa curiosité, et fidèle des réalisations de la BBC, Brian Cox, de l’Université de Manchester, sert de fil conducteur. Le talent des concepteurs réside dans l’art de relier le sujet d’étude le plus lointain à des attaches terrestres; les observatoires géants pour évoquer la recherche d’informations sur certaines contrées de la Voie lactée, les riverains du Gange à propos de l’eau… Pour un cadeau à une connaissance dotée d’un équipement récent, la version en Blu-ray propose évidemment les atouts visuels de la haute définition au service de ces vues cosmiques.

Une série de chorale

«Glee» trempe dans une certaine férocité qui lui donne un air de place du village américaine du moment

lee. Saison 1, coffret 7 DVD, Fox. Env. 60 fr.

Le créateur de Nip/Tuck se lançant dans une série musicale, en milieu scolaire? L’idée avait de quoi faire hésiter. Glee provoque pourtant son petit effet, et constitue un cadeau pour ados a priori pas trop risqué… Au reste, la fiction de Ryan ­Murphy peut séduire tout adulte aimant les comédies musicales qui chercherait à mettre à jour ses souvenirs, attendris, des années Fame. Dans sa trame, Glee se bâtit sur des composants classiques: le prof d’espagnol, plutôt sympa, veut reconstituer la chorale du lycée. Or la compétition est féroce: entre les talents qui veulent figurer au générique, entre les écoles… Et voilà que l’autoritaire patronne des cheerleaders, ou pom-pom girls, met la chorale dans son viseur pour cause de concurrence budgétaire.

Rien de révolutionnaire, mais Glee trempe dans une certaine férocité qui lui donne un air de place du village américaine du moment. Ainsi quand un prof lance à ses ouailles: «Vous êtes les ados les plus débiles que j’ai connus. Et c’est peu dire. J’ai même eu Sarah Palin.» Piquant.

Gloire aux pingouins

On s’y attache, à ces oiseaux survoltés et à ce volume 3 qui permet enfin de les offrir

Les Pingouins de Madagascar vol. 3, 1 DVD, DreamWorks. Env. 25 fr.

Depuis le film Madagascar, dont ils étaient les personnages les plus marquants, les quatre pingouins-vedettes ont eu droit à leurs propres dessins animés, sous forme d’une série. Jusqu’ici, l’édition en français s’est révélée plutôt chaotique, avec un premier volume pingre, trois aventures pour à peine 35 minutes – au moins, à petit prix. Ainsi, le volume 3 rassemble des éléments déjà édités, ce qui permet de constituer, enfin, un cadeau digne de ce nom. Les scénarios mettant en scène le quatuor emmené par Skipper, le pingouin commandant, et logisticien hors pair, ne révolutionnent pas le genre, mais ils ont pour eux leur rythme trépidant. On s’y attache, à ces oiseaux survoltés, maîtres parfois malgré eux du zoo, et agitateurs en chef du royaume des cages, depuis leur repaire planqué sous l’infime mare qui leur est dévolue.