Metallica

Un chiffre définit mieux que tout ses dimensions: le groupe américain fondé en 1981 a vendu plus de 200 millions d’albums. Son grand fait d’arme, Black Album, sort en 1991 et s’est écoulé depuis à 30 millions de copies. Avec ses tubes, l’œuvre contribue à rapprocher le grand public d’un genre difficile d’accès. Black Album sera entièrement reproduit sur la scène d’Yverdon, avec un best-of des autres albums, 11 en tout.

Slayer

Il partage ses origines géographiques (Californie) et sa date de naissance (1981) avec Metallica. Mais il a été aussi un phare du trash-metal, en compagnie d’Athrax, de Megadeath et… de Metallica. Double grosse caisse, chant hululant et technique virevoltante ont fait de Slayer une légende. Son album phare? Reigh in Blood, considéré par les puristes comme l’un des plus grands albums d’heavy metal.

Motörhead

Un groupe qui n’en est pas un: Motörhead se résume en une seule figure, celle de Lemmy Kilmister. Le légendaire moustachu mène le tout depuis 1975, en changeant souvent de partenaires sur scène, mais en gardant sa ligne musicale. La scène heavy metal d’Angleterre lui doit un renouvellement salutaire, incarné par une poignée d’albums dont No Sleep’til Hammersmith est le fer de lance.