Son graphisme opérant la synthèse entre l’art pariétal et le no future, il est communément admis que Mix & Remix était un punk de la première heure. Seuls quelques intimes savaient qu’au moment où les Sex Pistols proclamaient Anarchy in the U.K., le dessinateur mimait dans sa chambre les solos de guitare de Frank Zappa… Dans 1979, Hélène Becquelin rétablit la vérité historique: c’est elle qui a vu la sombre lumière du Clash et de Joy Division, c’est elle qui a initié son «frangegomme» à leurs accords frustes et pleins de colère.