Maudit à cause de son père, Héraclès (Hercule pour les Romains) naît des amours de Zeus et d'Alcmène, une mortelle. Héra, épouse du maître de l'Olympe, ne pardonne pas à son mari cette infidélité. Elle décide de se venger sur Héraclès.

Au berceau, ce héros plus que costaud paraît comblé de tous les dons. Zeus prévoit pour lui une vie royale - il devait être roi de Tirynthe et de Mycènes. Héra gâche ces plans. Elle s'arrange pour que la royauté échoie à Eurysthée, cousin d'Héraclès. A défaut de monter sur le trône, celui-ci enchaîne les prouesses. Jusqu'au jour où, aveuglé par Héra, il tue son épouse Mégara et leurs enfants. Pour expier son crime, il doit accomplir les fameux douze travaux au service d'Eurysthée. Variante chez Euripide (480-406 av. J.-C.): il réalise ses exploits, jusqu'aux enfers, avant de verser le sang des siens.