Akhenaton

Black Album

(Delabel 7243 8128272 4/EMI)

Après son impressionnante deuxième escapade solo au fil de Sol Invictus, Akhenaton exhume de ses tiroirs une quinzaine de morceaux écartés il y a un an et ajoute deux titres dispersés sur des bandes originales de films («Nid de guêpes» et «J'voulais dire»). Pas incohérent pour autant, l'exercice renoue avec une identique rhétorique sombre. Tour à tour sarcastiques et mystiques, nostalgiques et crûment réalistes, les textes comme les idées claquent. Les sons sont au diapason de l'esthétique asphyxiante et s'appuient autant sur des scratchs maison qu'une froide electro teintée ça et là de soul et funk. Inégal mais toujours crucial.