Grandmaster Flash & The Furious Five

The Message

(Sugar Hill, 1982)

L'idée est là. Des vinyles et une parole.

Run-D.M.C.

King of Rock

(Profile, 1985)

Chapeau, chaînes qui brillent, attitude. Mais surtout la naissance du rap hardcore.

Beastie Boys

Licensed to Ill

(Def Jam, 1986)

Les premiers blancs-becs. Eminem est leur môme. Leur influence, y compris sur la scène West Coast, reste énorme.

Eric & Rakim

Paid in Full

(4th & Broadway, 1987)

Un DJ, un MC. Ce duo a inventé la plupart des formes du rap.

N.W.A.

Straight Outta Compton

(Priority, 1989)

A l'Ouest de New York. Violent, sexiste, entêtant, le rap de L.A. naît dans ce power band polémiste.

Public Enemy

Fear of a Black Planet

(Def Jam, 1990)

Identitaire et créatif, Public Enemy a inventé un flux autant qu'une pensée. Le groupe par excellence.

The Notorious B.I.G.

Life Ater Death

(Bad Boy, 1997)

Assassiné, le gros scandeur découvert par Puff Daddy remettait alors la scansion au centre des débats.

Jay-Z

The Black Album

(Def Jam, 2003)

La réponse hip-hop au «White Album» des Beatles. Chef-d'œuvre.

Outkast

Speakerboxxx/The Love Below

(La Face, 2003)

Atlanta, Géorgie. Un duo qui résume à lui seul un siècle de musiques noires aux Etats-Unis.