séries tv

HollyStar, le petit Netflix suisse

La société en ligne neuchâteloise, rachetée par Sky, va lancer une offre de séries et films par abonnement. Une concurrence, notamment, aux chaînes de la SSR

C’était «une maison magnifique», mais il a fallu «la détruire, avant que le marché ne le fasse». Ainsi s’exprimait jeudi au forum Forward Eric Grignon, le patron de ce qui est, depuis mai 2017, Sky Suisse.

Durant cette journée coorganisée par Le Temps, dans le centre de congrès de l’EPFL, le responsable racontait la mutation par phases de DVDFly, puis HollyStar. A l’origine, DVDFly était une société qui proposait de louer des DVD en ligne, de les recevoir dans la boîte aux lettres, puis de les renvoyer. Elle a fait florès dans les années 2000, jusqu’à un sommet en 2009, raconte le patron. Avec le reflux du support, la compagnie devient HollyStar et commence à proposer des contenus en ligne. Elle en fournit pour Sunrise, entre autres.

A ce sujet: Le marché suisse de la vidéo à la demande sera bientôt bouleversé

Dans le giron de Rupert Murdoch

Puis vient le rachat par Sky, via Sky Allemagne, et un fort changement d’échelle. Le groupe anglais fait partie du portefeuille de Rupert Murdoch et ses fils. A l’origine un bouquet satellite, Sky a augmenté sa production propre, notamment en séries. Elle a notamment mis des billes dans Il Miracolo, Babylon Berlin, Patrick Melrose ou The Five.

A ce propos: Dans les coulisses du rachat du neuchâtelois HollyStar

Un ancien loueur de DVD devenu fournisseur de contenus: l’histoire rappelle quelque chose. C’est exactement le parcours de Netflix. L’envergure n’est bien sûr pas comparable, mais l’évolution de la société neuchâteloise devenue Sky Suisse raconte aussi le chamboulement rapide du marché. Pour l’heure, la Sky helvétique ne fait que vendre des films et séries en ligne. Mais elle annonce pour «prochainement» un service de visionnement par abonnement.

Un lien avec HBO

Dès lors, la SSR a quelques soucis à se faire, car Sky, la maison mère, est proche de HBO et bénéficie de certaines exclusivités. En Allemagne, Sky a ainsi la primeur de Game of Thrones. L’accord dont profite notamment la RTS sur les séries HBO (Game of Thrones, True Detective, Westworld, etc.) pourrait être remis en cause. Encore un épisode de la guerre des séries à venir.


Découvrez notre guide interactif des meilleures séries des 20 dernières années.

Publicité