Hollywood à la rescousse de l'armée américaine? Selon l'édition de mercredi du quotidien des professionnels de l'industrie du cinéma Daily Variety, un groupe de travail a été mis sur pied par l'Institut pour les technologies de création (ICT), centre de réflexion émanant de l'Université de Californie du Sud et financé par l'Armée de terre. Objectif: envisager ensemble les multiples scénarios d'éventuelles attaques terroristes visant les Etats-Unis. «Depuis les attentats du 11 septembre, l'armée de terre et l'ICT travaillent ensemble afin de coordonner des groupes de discussion avec certains des plus grands talents d'Hollywood», confirme l'Institut.

Les scénaristes convoqués sont des habitués des films catastrophe et des sujets ayant trait au terrorisme. Parmi eux, Steven De Souza, coscénariste de Die Hard (Piège de Cristal avec Bruce Willis), dans lequel des terroristes prennent le contrôle d'un gratte-ciel de Los Angeles. Comme ses collègues, De Souza, qui est également réalisateur de Streetfighter avec Jean-Claude Van Damme, refuse de s'exprimer sur cette mission un peu particulière.

Selon Michael Macedonia, directeur scientifique du Commandement de l'armée pour la simulation, la formation et l'instrumentalisation (STIC), à Orlando en Floride, la collaboration entre l'armée américaine et les cinéastes est une vieille histoire d'amour: «Les scénaristes sont payés pour ça tous les jours: faire des suppositions. Ils sont très intelligents, créatifs. Et ils peuvent avoir très rapidement de bonnes idées. Sans compter que certains sont parmi les plus patriotes que j'aie jamais rencontrés.»

L'ICT a été fondé en 1999 grâce à un financement militaire de 45 millions de dollars. Il fournit de la réalité virtuelle et des technologies de simulation destinées à la formation des troupes. L'armée américaine, interrogée par le Daily Variety, a refusé de fournir davantage d'informations sur le programme actuellement en cours.