série

Dans «Huge in France», Gad Elmaleh se perd mais se retrouve

La série de Gad Elmaleh pour Netflix a été pulvérisée par «Game of Thrones 8» et descendue par la critique française. Elle mérite pourtant le détour, même s’il est long

Pour bien goûter la série de Gad Elmaleh, il faut ingurgiter sept épisodes peu comestibles pour un moment qu’on peut qualifier de grâce, à la fin. Dans le huitième chapitre, enfin, Gad se lâche, redevient ce qu’il est, un humoriste, et ce moment, sur une minable scène américaine, lui donne, lui et sa série, une épaisseur enfin accessible par le spectateur.

Huge in France a été mise en ligne par Netflix le vendredi 12 avril, deux jours avant la déferlante Game of Thrones 8. Comme casse-pipe, on ne peut pas faire pire, c’est comme lutter avec une cuillère à thé contre un dragon sous stéroïdes. Alors que l’humoriste est accusé de plagiat, la série a été assassinée par les critiques français, jugée pas drôle, médiocre, «petite» – contraste avec le «Huge» du titre, «Immense en France».