D’un côté une campagne d’affichage massive de Disney (Suisse), de l’autre un «box office» et des critiques américaines désastreux: mais qu’ont donc fait les Morgan pour mériter un tel traitement, bizarrement schizophrène? En l’occurrence, il n’y a pourtant pas de quoi fouetter un chat.

Pour leur troisième collaboration après L’Amour sans préavis (Two Weeks Notice, 2002) et Le Come-back (Music and Lyrics, 2007), Hugh Grant et le scénariste-réalisateur Marc Lawrence livrent une nouvelle comédie romantique à mi-chemin entre les formules fatiguées de l’une et le charme compromis de l’autre. Après Sandra Bullock et Drew Barrymore, c’est au tour de Sarah Jessica Parker (Sex and the City) de supporter les tics du comédien anglais, qui joue là son statut de star.

Les Etats-Unis d’Hollywood

L’argument n’est sans doute pas à la hauteur de l’enjeu. A Manhattan, l’agente immobilière Meryl et l’avocat Paul Morgan n’ont qu’un problème: ils se sont séparés. Un soir de tentative de réconciliation, ils sont les témoins d’un meurtre et deviennent la cible d’un tueur à gages. Placés sous la protection du FBI, nos New-Yorkais stressés sont envoyés au fin fond du Wyoming, sous la garde d’un shérif et de son épouse…

A partir de là, la transplantation de nos citadins «civilisés» dans l’Ouest «sauvage» fournit son lot de clichés attendus, à base d’ours, de rodéo et de républicains. Certaines répliques font tout de même mouche et le film contraste assez habilement ses couples – avant une fin lamentable. Dans le genre, on a pourtant vu nettement pire. Mais quand le gag le plus mémorable revient aux jeunes troisièmes couteaux, il y a en effet de quoi s’inquiéter pour nos vedettes.

Où sont passés les Morgan? (Did You Hear About the Morgans?), de Marc Lawrence (USA 2009), avec Hugh Grant, Sarah Jessica Parker, Sam Elliott, Mary Steenburgen, Elizabeth Moss, Jesse Liebman. 1h43