Quelle aventure, ces Huguenots! Pour leur dimension exceptionnelle et leur rareté. Pour le symbole fort que le massacre de la Saint-Barthélemy représente à Genève. Mais surtout pour les richesses de sa partition et des forces musicales en jeu. C’est vers elles que toute l’attention se porte dans la nouvelle production genevoise d’un titre qu’on n’avait plus revu depuis près d'un siècle…

L’annonce d’une lecture à la fois respectueuse et ouverte, par le truchement du cinéma, promettait de bonnes idées. Le Suisse Jossi Wieler et l’Allemand Sergio Morabito avaient apporté en 2013 une Rusalka controversée, qui quittait ses eaux originelles pour une maison close. Vision osée, mais, en définitive, spectacle réussi.