Une histoire d’amour entre deux garçons enchante la Toile. Le court métrage In a Heartbeat aborde avec tendresse l’homosexualité, un sujet inhabituel dans les dessins animés destinés aux enfants. La vidéo a été publiée sur YouTube par Esteban Bravo et Beth David, deux étudiants du Ringling College of Art and Design en Floride.

Lire aussi: Moonlight ou le temps d’aimer

En quatre petites minutes, les créateurs racontent l’histoire de Sherwin, un jeune garçon qui tombe amoureux d’un camarade de classe nommé Jonathan. Et il a de la peine à cacher ses sentiments. Son cœur quitte littéralement sa poitrine pour se loger dans la main de l’être aimé. De quoi faire paniquer le timide Sherwin.

Dans un article du Guardian, Esteban Bravo et Beth David présentent la genèse du projet. Ils expliquent avoir commencé à travailler sur ce film d’animation en janvier 2016. Au départ, il ne s’agissait pas du tout d’une histoire d’amour gay. L’idée d’une rencontre entre deux personnes du même sexe ne s’est imposée que plus tard. «C’était le genre d’histoires que nous aurions aimé voir enfant», confie Beth David au quotidien britannique.

Financement participatif

Leur film d’animation a bénéficié du soutien des internautes. En novembre dernier, ils avaient lancé une campagne participative sur le site Kickstarter, qui a atteint près de 14 000 dollars. Publiée le 31 juillet, la déclaration d’amour a été vue plus de 20 millions de fois en une semaine. Sans compter les nombreuses reprises sur les réseaux sociaux. Un succès inespéré pour les coréalisateurs. «C’est notre premier film, et nous sommes ravis que les gens aient été touchés par notre travail», indique Esteban Bravo.

Lire aussi: Etre LGBT au travail reste un inconvénient

Mais pourquoi leur vidéo a-t-elle rencontré un tel engouement? Le manque d’histoires d’amour gay dans les films d’animation y est pour beaucoup. «D’un point de vue commercial, il est logique que les studios n’osent pas intégrer des personnages LGBT, simplement parce qu’une partie de la population ne l’accepte pas», estime le jeune homme de 21 ans. Mais, selon lui, les producteurs de contenus doivent changer leurs habitudes pour que les jeunes homosexuels soient représentés dans les œuvres de fiction.

«Moment gay» censuré

Cette absence de diversité est dénoncée par l’Alliance gay et lesbienne contre la diffamation aux Etats-Unis (Glaad). Il y a quelques mois, elle a ouvertement critiqué Disney. En 2015, sur onze films produits par le studio, aucun personnage n’était homosexuel. En mars dernier, le film La Belle et la Bête a proposé un «moment gay», suggéré plus qu’assumé (voir vidéo ci-dessous).

Des groupes conservateurs ont exprimé leur mécontentement, tandis que certains pays se sont attaqués franchement à cette scène. En Malaisie, elle a même été censurée par les autorités. Un couple lesbien est également apparu dans Le Monde de Dory. Mais le sujet reste tabou.

Avec In a Heartbeat, Esteban Bravo et Beth David espèrent faire bouger les lignes. «Je pense que les jeunes artistes et réalisateurs sont le futur de l’industrie, ce sont eux qui vont oser raconter ce genre d’histoire, et je suis heureuse de pouvoir faire partie de ce mouvement», confiait Beth David au média américain Teen Vogue en mai dernier.

Le duo rêve de prolonger l’histoire de Sherwin en une série de courtes vidéos, ou bien de réaliser un long métrage. «De grands noms nous contactent. C’est complètement fou!» s’enthousiasme-t-elle. Mais pour l’instant, les deux créateurs talentueux se contentent de répondre aux nombreux messages du public.