L'affiche danse du Festival d'Avignon est cette année fort alléchante. Avec entre autres Mathilde Monnier et sa dernière création Les lieux de là, diptyque pour l'heure, mais qui s'achèvera cet automne en triptyque. La directrice du centre chorégraphique de Montpellier, après s'être intéressée à la rencontre extrême du monde autistique (avec une recherche en 1994 menée à l'hôpital psychiatrique de la Colombière), aura nourri l'ensemble de sa création chorégraphique, depuis Nuit en 1995, Bruit blanc en 1996, d'une interrogation sur la relation, son utopie. C'est moins la maladie qui aura retenu son attention, que la force, la matière, les densités du mouvement mis en jeu dans la relation singulière, ou plurielle.

C'est ainsi que la première partie des Lieux de là, intitulée Les non lieux, porte sur des danses de l'Allemagne des années 30. Le deuxième volet Dans les plis, comme un envers du décor, tréfonds de la réalité, explore le magma du groupe, unité de solitude, masse informe, indéfinissable comme changeante, d'où émerge le singulier, dans lequel il s'écrase aussi certainement. Entre les deux, Mathilde Monnier, transcende le contour apparent du corps humain, pour l'augmenter des probabilités incertaines de la matière, de l'espace. Le dur, le mou dans la fusion et le démembrement.

On pourra voir aussi la jeune compagnie grecque Blanca Li qui dansera Macadam, Macadam, entraînant son public en patin sur les rythmes endiablés de la rue que sont le rap, et l'acrobatie. Cette compagnie avait séduit son public en 1998 à la Biennale de Lyon, en présentant une danse très imagée, colorée, naïve, mais somme toute, fort plaisante. Preljocaj sera également de la partie avec Personne n'épouse les méduses.

Enfin, le Vif du Sujet, pur cru de la danse en Avignon, qui met en présence chaque année quatre danseurs, quatre chorégraphes pour une rencontre inattendue, (à l'initiative de la SACD – Société des auteurs et compositeurs dramatiques – et sous la direction de Karine Saporta), mettra en présence Mathilde Altaraz, interprète et danseuse chez Gallota, dans un solo risqué devant son propre maître, tandis que l'une des danseuses fétiches de Joseph Nadj, Laurence Levasseur, dansera avec Jorma Uotinen, ancien partenaire de Carolyn Carlson. Et Nadj chorégraphiera les pas de Dominique Mercy de chez Pina Bausch. Enfin, un des plus célèbres danseurs de hip-hop, Farid Berki, dirigera Kader Belarbi, de l'Opéra de Paris. Et pour les amateurs, un petit détour du côté du studio des Hivernales, dans le programme off «Avignon sur festival» sera de bon augure.

L. De R.

Festival d'Avignon, Mathilde Monnier du 24 au 28 juillet, Blanca Li du 28 au 31 juillet, Le Vif du Sujet, du 22 au 30 juillet. Renseignements 0033 4 90 14 14 26/Réservations 0033 4 90 14 14 14.