Genre: Roman
Qui ? Hélène Frappat
Titre: Inverno
Actes Sud, 140 p.

«Un endroit où aller», le nom de la collection où paraît Inverno, vaut programme: c’est exactement ce que cherche l’héroïne de ce récit mélancolique tourné vers l’enfance. Les premières pages ressemblent à un film en noir et blanc, une morte, un assassin hébété au bord du lit, raquette à la main (Hélène Frappat est critique de cinéma, elle a écrit sur Rivette et Rossellini). Cette piste semble abandonnée très vite et le roman suit des lignes ferroviaires: vers la Bretagne où se dirigent L. et son petit garçon; vers Rome où ils ont vécu, hantant les rives du Tibre et la Stazione Termini.

«Inverno»: le mot, qui figure sur une coupe ancienne qui accompagne L. dans son errance, donne sa tonalité grise au récit. Qui revient en arrière, vers une amie d’enfance, vers la mère et la grand-mère de celle-ci; les strates de souvenirs se superposent et se croisent habilement en courts chapitres. Hélène Frappat a publié chez Allia trois fictions raffinées. Ce quatrième roman leur ressemble, en moins ludique, toutefois, plus classique.