En Suisse romande, la gestion des catalogues indépendants demeure particulièrement lacunaire. Non que les structures existantes fassent preuve d'incompétence. Au cours des derniers mois, deux exemples ont cependant révélé les failles d'un système dans lequel la plupart des labels indépendants demeurent tributaires d'une distribution centralisée en Suisse alémanique. Coup sur coup, les albums des Islandais de Sigur Rós et de l'Anglaise Goldfrapp, encensés par la presse française et anglo-saxonne ont frustré les mélomanes helvétiques en demeurant indisponibles pendant de longs mois.

Dans un tel environnement, la naissance d'un nouveau distributeur, à plus forte raison romand, est porteuse d'espoir pour toutes les oreilles exigeantes du pays. Lancée il y a quelques jours, la structure lausannoise Irascible entend combler les lacunes d'un marché encore écartelé entre une distribution privilégiant les coups commerciaux et un réseau de vente par correspondance réservé à quelques fanatiques. Fondé par quatre passionnés de musique indépendante, le nouveau distributeur représente pour l'instant une vingtaine de labels internationaux, dont la moitié en exclusivité suisse. Parmi ceux-ci, le Belge Conspiracy, spécialisé dans les sonorités radicales du métal et de la techno hardcore, ou l'Américain Deep Elm, qui publie notamment le rock solidement charpenté de The Appleseed Cast. Vous avez dit «pointu»?

Irascible: PO Box, 1000 Lausanne 17. e-mail: rmeichtry@worldcom.ch