Métaphore d'une Suisse égarée au cœur de l'Europe, WerAngstWolf, du cinéaste biennois Clemens Klopfenstein, plonge onze acteurs sur les routes d'Italie et les sème au gré des villages bloqués par la neige.

Chaque comédien en route vers une improbable rencontre à Rome déclame en chemin un texte du répertoire classique, et l'on passe ainsi imperceptiblement du jeu (Macbeth, par exemple) au prosaïsme existentiel (il fait froid, on est perdu, on n'a pas envie de conduire, etc.) L'humour habituel de Clemens Klopfenstein – Prix du cinéma suisse en 1998 pour le désopilant road movie Das Schweigen der Männer – est ici teinté de sombre.

Les onze acteurs, dont Bruno Ganz, magnifique, sont tous confrontés à des textes difficiles, à des conditions climatiques extrêmes, à diverses tensions, ainsi qu'au spectacle de leur propre vieillissement. WerAngstWolf tourne subtilement en rond, à l'image d'une Suisse qui malgré tout chemine, craintive comme le Petit Chaperon rouge de l'Europe.

Ça c'est vraiment toi plonge également onze comédiens dans les tourments du jeu, en l'occurrence de jeunes acteurs en formation à l'école du Théâtre National de Strasbourg (TNS). Claire Simon – qui a révélé sa fibre sociale dans Coûte que coûte en 1995 – leur fait jouer tour à tour deux mêmes personnages, Antoine et Cléo, qui prennent ainsi différents visages, parfois au cours d'une même scène.

Les dialogues acquièrent une saveur particulière lorsque les protagonistes égrènent quelques poncifs du dépit amoureux: «Je ne te reconnais plus», «Tu n'es plus la même», ou alors «Ça, c'est vraiment toi». Incarnés par des étudiants du Théâtre National strasbourgeois, Antoine et Cléo sont eux-mêmes des jeunes confrontés au monde du travail. Cléo est monteuse à la télévision du Parlement de Strasbourg et Antoine cherche pour sa part à devenir assistant d'un député.

Le film glisse constamment de la question personnelle à celle de l'identité

européenne, en mêlant l'histoire intime d'Antoine et de Cléo à l'histoire collective en cours d'élaboration au sein du Parlement européen. Deux êtres changeants se rejoignent malgré leurs dissensions; plusieurs pays trouvent un destin commun par-delà leurs spécificités. Mieux: Ça c'est vraiment toi montre comment le débat européen peut influencer les différentes politiques nationales. Strasbourg dessine un avenir en mouvement.