James Levine souffrant

Le grand chef américain ne pourra pas diriger le concert d’ouverture au Verbier Festival

Avant même qu’il n’ait commencé, le Verbier Festival enregistre déjà deux défections. L’une est de taille, c’est James Levine. Le chef américain ne pourra pas diriger le concert d’ouverture vendredi 17 juillet en raison d’une grave infection à l’oreille qui l’empêche de prendre l’avion depuis New York. Il sera remplacé par Esa-Pekka Salonen, qui dirigera la 3e Symphonie «Rhénane» de Schumann à la place de la Symphonie «La Grande» de Schubert dans un programme sinon inchangé. L’autre défection, c’est celle de la soprano Sonya Yoncheva dans Luisa Miller, le 20 juillet.

James Levine, qui fut le directeur musical du Verbier Festival Orchestra de 2000 à 2007, était très attendu pour la soirée d’ouverture. «Je suis triste pour lui, car il se réjouissait tant de revenir à Verbier», explique Martin Engstroem. Le directeur du Verbier Festival a sollicité à plusieurs reprises le grand chef à la suite de son hospitalisation – James Levine dirige désormais en fauteuil roulant. Tout était prêt pour le recevoir, avec l’arrière-scène et le plateau réaménagés, mais ses médecins de New York l’ont dissuadé de faire le voyage.

Esa-Pekka Salonen remplace James Levine au pied levé. «Je le connais depuis trente-cinq ans et c’est un bon ami», dit Martin Engstroem. Le chef finlandais s’était désisté à deux reprises précédemment à Verbier, d’où ce geste généreux. Quant à la soprano bulgare Sonya Yoncheva (tenue par deux concerts et un enregistrement des Noces de Figaro à Baden-Baden), elle sera remplacée par une jeune soprano italienne dans Luisa Miller . «Il était trop risqué que Sonya Yoncheva fasse des allers-retours entre Baden-Baden et Verbier. Le chef Gianandrea Noseda a proposé Erika Grimaldi, qu’il tient pour l’une des voix dont on parlera prochainement.»