Comment passe-t-on du stade de jeune talent prometteur à celui de valeur sûre homologuée? La réponse avec Brad Leali, sidérant second couteau du sax alto devenu seul maître à bord d'une œuvre où l'ombre leste de Cannonball Adderley plane sans du tout s'appesantir. Avec le pianiste allemand Claus Raible, inattendu frère en groove, le voilà qui règle son compte à tous ceux, serviles et sans sève, qui transforment le jazz en nauséeux réservoir de clones. Tout, au contraire, vit et vibre chez Leali, fin connaisseur d'une tradition dans laquelle il injecte euphoriquement sa fougue de pur-sang.