Presque un all stars de la génération montante: le saxophoniste David Binney engage six musiciens passionnants, reflets moirés de la décennie achevée. Chris Potter, Uri Caine et Jim Black, notamment, sont de la partie. Fin de partie, en vérité. Au fil de South, le New-Yorkais soufflant déploie sa maîtrise d'une musique séculaire. Arrangements pointus comme du Gil Evans, connaissance majeure des styles adjacents (rock, R & B, musique électronique), le jazz de Binney puise à toutes les sources. Et maintient une approche intime du swing, une sensualité de chaque instant.