Elisabeth Kontomanou. Midnight Sun (Nocturne 354/ RecRec)

Voyage en terre de standards, guidé par une lionne. Moitié grecque moitié africaine, Elisabeth Kontomanou appartient aux grandes voix. Pas loin d'une Abbey Lincoln ici, ailleurs cousine sombre de Dee Dee, elle se montre puissante et néanmoins miraculée à chaque mesure. Et transporte l'émotion à coups de phrasé étiré aux confins de la ballade jazz. La chanteuse contient par la douceur les élans de son trio dans cet album ramené de dix années new-yorkaises. Elle ose «You're my thrill», affranchie de Billie Holiday. Elle traficote «Every time we say goodbye», promenant Cole Porter loin de son refrain limpide.