Jazz. Herbie Hancock. The Piano (Columbia 87083/Sony)

C'est encore lorsqu'il soliloque que Hancock nous épate le plus. Comme si cet homme aux mille visages et autant de claviers pas toujours tempérés s'éclatait une fois tombés tous les masques, dans un cœur à cœur où n'interféreraient plus les aliénants aléas du star-system. Ce solo confidentiel de 1978 est l'œuvre d'un intuitif qui sait l'art de rôder autour d'un thème, d'en percer le tissu harmonique comme on perce le mystère d'une intrigue policière. Magistral.